Maria Berntsen, Designer de Vils

VASES GEORG & PLAQUES VILS

Maria Berntsen

Maria Berntsen a étudié l’architecture à l’Académie royale des beaux-arts du Danemark pour ensuite poursuivre ses études à l’École d'Architecture de Bordeaux, en France. Depuis 1992, elle travaille en tant que designer industriel et a ouvert son propre cabinet, situé sur la Skt. Annæ Plads à Copenhage.

VASES GEORG

« Les vases Georg nous font découvrir une autre façon d’exposer les fleurs. Et chacun d’entre a en effet sa propre expression sculpturale et son propre graphisme quand il n’est pas utilisé », nous explique le designer Maria Berntsen en parlant de sa nouvelle création. Quant à la forme, Berntsen remarque : « La fonction et la forme s’adaptent aussi bien aux fleurs qu’aux plantes. Ajoutez une fleur solitaire dans le vase fermé, une branche printanière dans son cylindre et laissez un bouquet ou une orchidée éclore dans le vase ouvert. Les fleurs peuvent être exposées de différentes manières et conférer à l’objet une expression à chaque fois différente. »

Cette série se caractérise par une base solide et une partie supérieure transparente en verre soufflé à la bouche. Chaque pièce est disponible en trois nuances fumées : marron foncé, rose foncé et ambre qui créent une interaction subtile entre les surfaces transparentes et opaques.

PLAQUES VILS

Vils est une série de plaques en grès aux couleurs complémentaires. Leur surface est douce et agréable, les bords affichent une légèreté visuelle idéale qui en rappelle l’utilisation aisée, malgré le poids du grès. « C’est ce sens intuitif de la nature des matériaux et la volupté des formes qui comptent pour moi », nous explique Maria Berntsen qui en est le créateur.

« Cet objet a été créé pour rassembler les gens autour d’une table et créer une ambiance chaleureuse, la plus propice pour partager des repas », ajoute Berntsen. « C’est une surface qui a la même capacité d’unifier une salle à manger que les bougies ou des bijoux dans une salle de bain. Dans ma maison, je cherche constamment à m’entourer d’objets multifonctionnels afin de posséder le moins de choses possibles, » nous dit Maria